Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Imprimer

Chermignon

 Les lieux de culte de la paroisse

 

chermignon haut    L'église paroissiale se situe à Chermignon d'en Haut


 

chermignon haut

 

Eglise Saint-Georges de Chermignon d'en Haut

L'église paroissiale de Chermignon est construite entre 1950 et 1952 selon les plans de l'architecte Jean-Marie Ellenberger. Le premier curé, Charles Mayor, est l'initiateur de l'ouvrage que Monseigneur Nestor Adam consacre le 13 novembre 1952.

Dominant la vallée du Rhône, elle remplace l'ancienne chapelle, sise au centre du village, devenue trop petite et démolie pour permettre l'élargissement de la route cantonale.

Les autels latéraux dédiés à la Très Sainte Vierge Marie (1953) et à Saint Joseph (1970) sont réalisés par les mosaïstes Gustave Cerutti et Suzanne Grichting pour la première et Bernard Viglino pour la deuxième sur la base des dessins du peintre Albert Chavaz. En 1986, une immense verrière intègre la nef de l'église. Les vitraux aux couleurs vives et chatoyantes de Jean-Claude Morend illustrent, selon le psaume 103, la "Création du monde" Ils font la particularité de l'édifice et émerveillent les visiteurs.

A l'occasion du cinquantenaire de la paroisse, en 1998, la chapelle latérale sud accueille de nouveaux fonts baptismaux avec un bassin cruciforme aux parois de verre.

En 2002 pour les cinquante ans de l'édifice, l'artiste florentine Béatrice Cènci (1918-2004), céramiste, peintre et sculpteur active surtout en terres vaudoises, réalise pour le choeur de l'éaglise une oeuvre lumineuse en verre opaline, or et argent, métal et fer forgé intitulées "Victoire du Christ". On peut y sdmirer Saint Georges terrassant le dragon. Une magnifique croix d'opaline domine le choeur et révèle son mystère: Le Christ est bien présent, suggéré, visible seulement pour qui sait observer l'ange qui se dirige vers le tabernacle.


 

chermignon bas

 

Chapelle Saint-André de Chermignon d'en Bas

Construite par la famille Nanchen, en 1650, alors que Chermignon d'en Bas ne compte que 46 habitants, lapremière chapelle est dédiée à Saint André et à Saint Philippe. En 1802, la communauté de Chermignon d'en Bas l'acquiert de la famille Nanchen avec des biens destinés à son entretien. En 1949, cette corporation la cède avec ses charges et obligations à la paroisse de Chermignon. Au coeur du vieux village, trois bas-reliefs du sculpteur Michel Moos rappellent en 1973 l'ancienne chapelle remplacée en périphérie par une église plus vaste, conçue pas les architectes Pierre Fargeon et Marius Mittaz.Construite en 1968-196, l'église Saint André est consacrée le 13 juillet 1971 par Monseigneur Nestor Adam. Le clocher est construit dès 1973 et béni avec les cloches le 1er septembre 1974. A l'intérieur, l'austérité du granit du choeur contraste avec le rayonnement coloré de la verrière de l'entrée. Constituée par les vitraux de l'abbé Denys Theurillat et réalisée par la maison Chiara, la verrière encadre la porte d'entrée. Elle compose un tryptique sur la vie de Saint André, patron de l'église.


 

ollon

 

Chapelle d'Ollon

A Ollon, une chapelle existait en 1711, dédiée à la Vierge Marie (Présentation).La consécration de cette chapelle à la Présentation de Marie au Temple s'est inspirée de la dédicace d'une basilique de Jérusalem dédiée à cette fête et consacrée le 21 novembre 543. La Vierge Marie, consacrée au service divin, y aurait passé son enfance.La chapelle de 1711 est agrandie en 1861 et bénite le 10 novembre 1862 par le prieur de Lens Stanislas Darbellay, délégué par l'évêque. Le père capucin Joseph Michel procède le même jour à l'érection d'un chemin de croix.De 1916 à 1920, l'architecte Louis Gard conduit de nouveaux travaux d'agrandissement. Le choeur de style baroque, aux couleurs chatoyantes, est rehaussé par la présence des statues de saint Sébastien et de sainte Elisabeth de Hongrie. Des entablements surplombent l'allée principale, des deux côtés de la nef.  Les vitraux du peintre verrier G. Jourdin qui représentent Marie, Joseph, saint Pierre et saint Augustin s'opposent aux quatre vitraux non figuratifs de la nef et soulignent le contraste entre les deux styles.En 1979, l'artiste Bernard Viglino orne les murs de la nef d'un chemin de croix polychrome. Cette chapelle est dédiée à la Présentation de Marie au temple.La fête patronale se déroule le 1er dimanche de décembre, lors de la messe mensuelle.


 

Chapelle de Champzabé

Sise aux confins des trois communes de Chermignon, de Montana et de Sierre, la chapelle de Champzabé est dédiée à sainte Barbe. vierge et martyre du IIIe siècle, fêtée le 4 décembre. Elle est érigée en 1650 et rénovée en 1716 par le prieur Jean-Claude Werra alors qu'elle rieque d'être interdite à cause de son délabrement. En 1764, cet état justifie une interdiction avant que Grat et Jean Rey de Montana ne prennnet en charge en 1768 sa restauration. en 1920, de nouveaux travaux sont effectués qui voient l'adjonction d'une sacristie. La cloche date de 1923. le 24 mai 1992, une fête marque la fin des travaux de rénovation les plus récents.


 

Histoire de l'oratoire de Ban