Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Imprimer

Les soupes de Carême

Le Centre missionnaire du secteur pastoral a le souci chaque année de coordonner les actions communautaires visant à aider financièrement et ponctuellement un oeuvre durant le temps du Carême.

Les soupes de Carême sont organisées dans les divers villages par des bénévoles. Le bénéfice de ces soupes est attribué une année en faveur du projet suisse d'Action de Carême- Pain pour le prochain et une année pour un projet choisi par le groupe d'animation tout en tenant compte des demandes proposées par l'équipe pastorale.

 

Soeur Josiane présente sa mission: (texte et photos à retrouver dans le bulletin des paroisses de mars 2018)

Cela fait un peu plus de trois ans que je vis en communauté à Pala, au sud-ouest du Tchad, en compagnie de trois autres consoeurs.
Pala est une ville de 50’000 habitants environ. Mais de ville, elle n’en porte que le nom. Point d’électricité, d’eau courante, de goudron. La plupart des maisons sont construites comme autrefois, en potopoto avec toit de paille. Le niveau de vie est bas. Pauvreté et misère d’entrecroisent constamment.
Notre mission est d’oeuvrer, plus particulièrement auprès des jeunes, ainsi que dans la pastorale paroissiale et diocésaine. Nous accueillons et accompagnons également des jeunes femmes tchadiennes, qui perçoivent un appel à servir le Christ dans la vie religieuse. Actuellement, deux stagiaires effectuent une année de discernement.
L’Eglise diocésaine a introduit, auprès des jeunes, le programme Education à la Vie et à l’Amour (EVA). L’originalité de ce projet d’éducation est qu’il s’inspire de la vision chrétienne de la sexualité qui prend en compte l’homme dans son intégralité physique, aff
ective, morale, psychologique, sociale et spirituelle.
Je collabore également avec le Centre Diocésain d’Information et d’Accompagnement des Malades (CEDIAM). Ce centre mène des activités de lutte contre le VIH/SIDA en accompagnant ambulatoirement les malades et en off
rant un soutien pour la prise en charge scolaire des orphelins issus de familles dont les parents sont décédés des suites de la maladie du SIDA. Il s’agit  d’une aide ponctuelle proposée aux familles d’accueil de ces orphelines vivant dans des conditions matérielles difficiles.