Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Imprimer

Saint-Maurice de Laques - Temps forts de la paroisse

st maurice laques Temps forts

 

Les temps forts de l'année 2018 - 2019

 

Anniversaire de 750 ans de la paroisse

Dès 2018, des festivités variées sont mises en place par un comité ad hoc présidé par Stéphane Pont.

Plusieurs manifestations sont à retenir d'ores et déjà: Fête des prémices, dimanche 26 août, un Concert de l'Avent le 8 décembre et le Vernissage du livre - référence à Noël. De plus il y aura un concours avec les écoles et des expositions.

Le lancement de cette fête se déroulera le 26 août prochain lors de la messe des « Prémices » qui débutera exceptionnellement à 10h en l'église de St-Maurice de Laques à Mollens.

 Dans les grandes lignes le programme est le suivant :

10h                       Messe solennelle des "Prémices"

Vers 11h              Apéritif offert par les bourgeoisies de Mollens et Randogne

                            Aubade de la fanfare la Cécilia de Chermignon et des Mayentsons de la Noble-Contrée

Dès 12h30          Repas en cantine

Vers 14h              Aubade du chœur de St-Maurice de Laques et prestation de cor des Alpes; animations spectaculaires et inédites suivront ; à ne pas manquer!

Vers 17h              Fin de la fête

Nous nous réjouissons de vous rencontrer nombreuses et nombreux en cette journée festive.

Autres dates importantes à retenir :

Le 8 décembre 2018 : concert de l'Avent avec la chorale de St-Maurice de Laques et le chœur d'hommes de Lens ; le 29 septembre 2019 : messe Patronale de St-Maurice de Laques présidée par Mgr Lovey et de janvier 2019 à fin août 2019 diverses soirées à thèmes.

 

Le bulletin des paroisses s'en fait l'écho dès que les informations sont connues.

Voir les publications du bulletin paroissial à ce jour:

pdfSérie: les mots de la prière; 22 septembre, fête patronale de Saint-Maurice pdfLa cure de Saint-Maurice, page de couverture de novembre 2017 pdfEdition d'un livre - référence, article introductif


page en construction Confus


Les fêtes patronales 

 

Saint Hilaire patron de la chapelle de Randogne

Evêque de Poitiers, Docteur de l’Eglise

Fête de saint Hilaire à Randogne   Mercredi 13 janvier 2018, messe à 9h00 à la chapelle

Né en 310 dans une noble et riche famille païenne, ce jeune homme était doué pour les études, mais la question du sens de la vie le tourmentait. Où se trouve le bonheur de l’homme ? A quoi sert d’exister si l’on doit mourir ? Y a-t-il un Dieu ? Déçu dans ses lectures, il découvre un jour ce passage de la Bible  «  Je suis celui qui est  » et s’enthousiasme. Mais la mort reste une idée insupportable. Il trouvera le plein rassasiement de sa faim spirituelle dans l’Evangile (saint Jean) de l’Incarnation et de la Résurrection. A trente ans, il demande le baptême.

Son envergure le désigne à l’attention des fidèles : il est élu évêque de sa ville natale en 353. Comme évêque, il participe au synode de Béziers, appelé « synode des faux apôtres » parce que composé en majorité d’évêques favorables à l’arianisme, doctrine hérétique qui niait la nature divine du Christ. L’empereur Constance qui soutient également cette hérésie, fait exiler les évêques qui s’y opposent. En 356, Hilaire doit quitter la Gaule pour la Phrygie (Turquie). Après la mort de l’empereur, Hilaire peut rentrer à Poitiers en 361. Durant les dernières années de sa vie, il rallie à lui la plus grande partie de l’épiscopat de la Gaule.

Dans son œuvre principale «   De Trinitate »  , Hilaire expose «  son cheminement personnel vers la connaissance de Dieu et démontre que l’Ecriture atteste avec clarté la divinité du Fils, sa ressemblance au Père dans l’Evangile comme dans l’Ancien Testament qui dévoile le mystère du Christ » . Le saint évêque a développé sa théologie trinitaire à partir de la formule baptismale même donnée par le Père : au nom du Père, du Fils et de l’Esprit. La fidélité à Dieu est don de sa grâce. C’est pourquoi saint Hilaire demande, à la fin de son traité sur la Trinité, de pouvoir rester toujours fidèle à la Foi du baptême.

Saint-Hilaire offre aussi des règles de lecture de l’Evangile, écrivant aussi que certaines pages de l’Ecriture annoncent Jésus comme étant Dieu, tandis que d’autres soulignent son humanité. Des passages montrent sa préexistence aux côtés du Père, rapportent son Incarnation et jusqu’à sa mort et sa Résurrection. Hilaire était conciliant avec ceux qui acceptaient que le Fils était à l’image du Père, tout en s’efforçant de les ramener à la foi véritable. «  Dans un esprit de conciliation il cherchait à comprendre ceux qui ne parvenaient pas à la vérité et il les aidait avec patience et intelligence théologique à atteindre la Foi authentique en la divinité de Jésus. » Etant tout amour, Dieu est en mesure de communiquer sa pleine divinité au fils. «  En assumant sa nature humaine, le Fils s’est uni à tout homme, ce pour quoi la voie vers le Christ est ouverte à chacun de nous, s’il y a conversion personnelle. »

Je t’en prie conserve intacte la ferveur de ma foi et jusqu’au dernier souffle donne-moi de conformer ma voix à ma conviction profonde. Oui, que je garde toujours ce que j’ai affirmé dans le symbole proclamé lors de ma nouvelle naissance, lorsque j’ai été baptisé dans le Père, le Fils et l’Esprit-Saint !

Dicton : Soleil et chaleur à la Saint-Hilaire, n’indiquent pas la fin de l’hiver.


Patronale de Notre-Dame-des-Neiges - 5 août Cretelles        

Voici ce qu'écrit le chanoine Jean-Pierre Voutaz, historien et archiviste de la congrégation des chanoines du Grand Saint Bernard, article paru dans le bulletin paroissial Hors série de l'été 2012 qui retrace l'histoire de la région du 12ème siècle à nos jours. (journal paru à l'occasion du départ des chanoines du GSB)

1707 : Naissance du sanctuaire marial de Crételles  (extrait du document complet) 

"Parce qu’il est en vie, après un accident qui aurait dû lui être fatal et parce qu’il a vu en songe trois nuits de suite la Sainte Vierge, Jean Clivaz construit, au début du XVIIIe siècle, un oratoire en son honneur. Ce lieu de culte, situé à l’emplacement du miracle, sous un rocher nommé Crêtel, est béni le 5 août 1707, jour de Notre-Dame-des-Neiges. Sanctuaire fréquenté, l’oratoire s’agrandit pour devenir une chapelle. Bien abîmée lors du tremblement de terre de 1946, on décide de la reconstruire, plus grande que l’ancienne. Ainsi, en cas de fondation d’une paroisse sur la commune de Randogne, l’église serait déjà construite. Une première messe y est célébrée le dimanche 11 janvier 1953. A cette occasion, on dissout le comité de construction de l’église pour fonder son conseil de fabrique, chargé de résoudre les problèmes économiques du sanctuaire. Ainsi tout est prêt pour la consécration de l’église, réalisée solennellement par l’évêque de Sion, Mgr Adam, le 7 juin 1953. Cette histoire de Crételles est passionnante, on suit l’histoire d’une communauté chrétienne, de la fondation d’un lieu de culte à l’inauguration d’une église qui aurait pu devenir paroissiale, si les circonstances de la fin du XXe siècle avaient été différentes."

Lire l'historique complet: pdfHistorique;   Lien vers la présentation du sanctuaire marial de Crételles  Eglise de Crételles à Randogne